Loader

Exposition Jean Prouvé, Maison Les Jours Meilleurs, 2024

Exposition Jean Prouvé, Maison Les Jours Meilleurs, 1956, Galerie Patrick Seguin, Paris, 2024.

Exposition Jean Prouvé, Maison Les Jours Meilleurs, 1956, Galerie Patrick Seguin, Paris, 2024. © Galerie Patrick Seguin.

Exposition Jean Prouvé, Maison Les Jours Meilleurs, 1956, Galerie Patrick Seguin, Paris, 2024.

Exposition Jean Prouvé, Maison Les Jours Meilleurs, 1956, Galerie Patrick Seguin, Paris, 2024. © Galerie Patrick Seguin. Le Visiomatique.

Exposition Jean Prouvé, Maison Les Jours Meilleurs, 1956, Galerie Patrick Seguin, Paris, 2024.

Exposition Jean Prouvé, Maison Les Jours Meilleurs, 1956, Galerie Patrick Seguin, Paris, 2024. © Galerie Patrick Seguin. Le Visiomatique.

Exposition Jean Prouvé, Maison Les Jours Meilleurs, 1956, Galerie Patrick Seguin, Paris, 2024.

Exposition Jean Prouvé, Maison Les Jours Meilleurs, 1956, Galerie Patrick Seguin, Paris, 2024. © Galerie Patrick Seguin. Le Visiomatique.

Exposition Jean Prouvé, Maison Les Jours Meilleurs, 1956, Galerie Patrick Seguin, Paris, 2024.

Exposition Jean Prouvé, Maison Les Jours Meilleurs, 1956, Galerie Patrick Seguin, Paris, 2024. © Galerie Patrick Seguin. Le Visiomatique.

Jean Prouvé, Maison Les Jours Meilleurs, 1956

Exposition Galerie Patrick Seguin, Paris, 15 mars - 20 avril 2024.

« Jean Prouvé a élevé sur le quai Alexandre III la plus belle maison que je connaisse : le plus parfait moyen d’habitation, la plus étincelante chose construite. Et tout cela est en vrai, bâti, réalisé, conclusion d’une vie de recherches. Et c’est l’abbé Pierre qui la lui a commandée ! » s’exclame Le Corbusier après sa visite du prototype exposé à Paris en février 1956.

Inaugurant la première visite en réalité virtuelle d’une maison de Jean Prouvé, la Galerie Patrick Seguin a le plaisir de présenter Jean Prouvé, Maison Les Jours Meilleurs, 1956 : une exposition immersive consacrée à la Maison « Les Jours Meilleurs. »

En 1954, tandis que la requête de l’abbé Pierre pour que soient affectés des fonds à la construction de logements d’urgence se voit rejetée, un enfant et une femme meurent de froid dans les rues de Paris. L'hiver 54 est considéré comme le plus rude du siècle. L’ancien député, fondateur du mouvement Emmaüs, lance alors un poignant appel radiophonique pour venir en aide aux sans-abris. Répondant immédiatement à la situation d’urgence du logement social, Jean Prouvé fait étudier et mettre au point, en quelques semaines, un modèle associant ses expériences antérieures à une mise en œuvre novatrice et des matériaux de pointe.

Dénommée avec optimisme « Les Jours Meilleurs », la maison de 57 m² est présentée sur le Quai Alexandre III dans le cadre du très populaire Salon des arts ménagers. Montée en moins de 7 heures, cette architecture préfabriquée entièrement démontable s'appuie sur le procédé du noyau central porteur. Placé au centre du bâtiment pour en constituer le support principal, le bloc métallique contient toutes les installations techniques de la cuisine et du sanitaire.

Soixante-dix ans après le célèbre appel lancé par l'abbé Pierre, la Galerie Patrick Seguin expose l'élément principal de cette maison industrialisée : le bloc domestique porteur. Équipé d’un casque de réalité virtuelle, le visiteur plonge dans le Paris des années 1950 et découvre l’intérieur du pavillon érigé en bords de Seine. Un corpus rassemblant archives, photographies et documents d'époque complète l'expérience et offre ainsi la possibilité de revivre un moment-clé de l’histoire de l’architecture du XXe siècle.